Trente ans après le colloque « Mesure pour mesure, architecture et philosophie » de 1985, un nouveau colloque international repose la question : aujourd’hui, qu’en est-il encore du croisement de nos pratiques ?

Les termes à préfixe ( trans-, re-, co-, alter-architectures, bio-, géo-, éco-sophies…) peuplent aujourd’hui le débat. En linguistique, un préfixe a pour but non seulement de former un nouveau mot, mais de réactiver son sens.

L’enjeu est de remonter le cours des fabriques d’idées contemporaines par le prisme des « récits en préfixes ». Comment ces successions de préfixes questionnent-elles le sens de nos pratiques ?
Quels sont ces événements qui ont orienté, ré-orienté, dés-orienté nos discours ?
Ces récits traversés par ces déclinaisons de suffixes interrogent les fondements de nos disciplines. Qu’est-ce qui encore et toujours résiste ?
La rencontre veut permettre aux deux disciplines de se re-raconter leur histoire, pour saisir ce qu’il
en est, aujourd’hui et encore, de leurs pratiques.

source

Translate »